Accueil>Démolition du 1, 3, 5 Rue de Ponthieu

1, 3, 5 Rue de Ponthieu - Presqu'île Habitat

Démolition du 1, 3, 5 Rue de Ponthieu : Début des travaux le 22 mars

Le 15 mars 2021

Presqu’île Habitat a missionné, en 2019, le cabinet AD Conseil pour étudier la faisabilité d’une démolition partielle de l’immeuble H106 (ensemble 8, 10, 12 Rue de Bretagne et 1, 3, 5, 7 Rue de Ponthieu).

Les conclusions de cette étude ont conduit le Conseil d’Administration de Presqu’île Habitat à voter, le 21 janvier 2020, la destruction des 3 cages du 1, 3, 5 Rue de Ponthieu.

La Maîtrise d’Œuvre pour cette opération a été confiée au cabinet AD Conseil. La consultation des entreprises a été publiée au début du mois de décembre 2020, et tous les lots ont pu être attribués le 19 février 2021 :

  • Lot 1 - Désamiantage et démolition : ATD Groupe EPC, Le Petit-Quevilly (76)
  • Lot 2 - Bardage : Marie-Toit, Remilly-sur-Lozon (50)
  • Lot 3 - Espaces verts : Paysages Ratel, Saint-Sauveur-le-Vicomte (50)

Les premières interventions débuteront à compter du 22 mars, par l'installation des barrières de chantier et de la base vie qui accueillera les entreprises intervenantes. Les travaux devraient durer 35 semaines (38 semaines à compter de l’envoi des ordres de service).

 

Les différentes phases de travaux

Phase 1 : Pré-curage

/////

Cette première phase de travaux correspond à l’enlèvement de tous matériaux identifiés comme non-amiantés.

Chaque équipement (portes palières, portes intérieures, fenêtres, etc.) est déposé manuellement puis trié par catégorie de déchet (bois, PVC, etc.) avant d’être évacué vers une filière de valorisation adaptée.

Cette phase, aussi appelé « curage primaire », devrait durer 2 semaines pour l’ensemble des bâtiments.

/////

Phase 2 : Le désamiantage

/////

Le processus de désamiantage est la phase de travaux la plus longue du processus de démolition, du fait des étapes successives qui doivent être mises en œuvre pour assurer le bon déroulement et la sécurité du chantier. Cette phase devrait ainsi durer 16 semaines selon les étapes suivantes :

  • Mise en œuvre du confinement et de l’étanchéité du bâtiment

Les locaux à désamianter sont confinés et rendus étanches. Ce type de confinement des locaux permet de garantir qu’aucune fibre d’amiante ne soit dispersée dans l’environnement lors du désamiantage.

  • Désamiantage des surfaces et retrait des conduits intérieurs amiantés

Les intervenants procèdent au ponçage de toutes surfaces contenant de l’amiante (sols, murs, plafonds). Ce procédé génère des poussières chargées en fibres d’amiante qui sont continuellement captées par des dispositifs adaptés : des systèmes d’aspiration dotés de filtres à très haute efficacité. En parallèle, des systèmes de ventilation permettent que l’air soit renouvelé lors du confinement des locaux.

Le désamiantage des façades de l’immeuble sera réalisée sur le même principe de confinement des zones d’intervention, grâce à la mise en place de films protecteurs spécifiques, afin d’assurer la protection des salariés, des habitants et de l’environnement autour des zones d’intervention.

Ces mesures de protection collective assurent la sécurité du chantier, des intervenants, ainsi que celle des personnes à proximité et de l’environnement. Si elles peuvent générer des nuisances sonores pour le voisinage (en cause, leur mise en route 24/24h et 7/7), elles permettent de limiter au maximum tout risque éventuel lié au démantèlement de l’amiante.

  • Nettoyage, mesures libératoires et repli du confinement

Tout au long du désamiantage, différents contrôles sont effectués afin de vérifier les taux d’empoussièrement (nombre de fibres par litre d’air) et apporter si nécessaire des mesures correctives pour assurer la sécurité des personnes, intervenants et habitants alentour, et de l’environnement.

A la fin du chantier, les locaux sont totalement nettoyés et des dernières mesures sont réalisées afin de vérifier que le taux d’empoussièrement se situe sous la norme légale autorisée. Lorsque les  analyses sont satisfaisantes, le confinement des locaux peut être déposé.

/////

Phase 3 : La déconstruction intérieur – curage

/////

A la suite de la phase de désamiantage, la déconstruction intérieure se poursuit par la dépose de tous matériaux « amovibles » désamiantés (cloisons intérieures, sanitaires qui étaient en contact avec des revêtements amiantés, etc.).

Chaque matériau pouvant être déposé manuellement est trié afin d’être orienté vers une filière de valorisation des déchets adaptée.

/////

Phase 4 : L’abattage

/////

L’abattage est la phase la plus spectaculaire puisque la plus visible de l’extérieur. Cette phase de travaux sera réalisée en différentes étapes, notamment pour répondre aux contraintes techniques liée à la démolition partielle de l’ouvrage.

En effet, la démolition du 1, 3, 5 Rue de Ponthieu nécessite de désolidariser ces 3 cages d’escaliers au reste du bâtiment (7 Rue de Ponthieu et 8, 10, 12 Rue de Bretagne).

  • Démolition par écrêtage

Afin de réaliser la démolition en toute sécurité et maintenir l’intégrité des cages d’escaliers conservées, notamment la cage 7 Rue de Ponthieu mitoyenne, une démolition par écrêtage de la partie Nord de la cage d’escalier du 5 Rue de Ponthieu sera réalisée.

L’écrêtage est une technique utilisée pour les déconstructions de bâtiments ancrés dans un environnement très contraignant (très proches des autres bâtiments, présence de tiers en dessous, etc.). Elle consiste à démolir les bâtiments depuis l’intérieur, niveau par niveau, avec des mini-engins de déconstruction.

Pour la sécurité de ces opérations, l’échafaudage mis en place pour le désamiantage sera maintenu sur les façades concernées et déposé à l’avancement de la démolition. Cet échafaudage sera revêtu d’un filet afin de maîtriser la chute des gravats, ainsi que d’une bâche anti-bruit, sur le niveau traité, permettant de lutter efficacement contre les nuisances.

Cette étape devrait durer 4 semaines.

  • Démolition de la superstructure

Elle s’effectue au moyen d’une pelle munie d’un bras de démolition et d’une pince qui broie petit à petit la structure béton du bâtiment.

Afin de limiter les nuisances, notamment dues à la poussière engendrée par ce procédé, la pelle est équipée d’un système de brumisation, qui participe à coller les poussières lors du broyage et de l’évacuation des gravats, et ainsi limiter leur dispersion dans l’air.

Lors de la démolition en hauteur, un tapis de protection suspendu par une grue de levage sera installé afin d’empêcher les projections éventuelles de gravats.

Cette étape devrait durer 2 semaines durant lesquelles le positionnement de la pelle ainsi que celui de la grue induiront une emprise sur la voierie et donc une incidence sur la circulation. Des affichages seront réalisés en amont afin de prévenir les usagers.

 

/////

Durant les différentes phases de travaux, tout sera mis en œuvre par les entreprises intervenantes pour réduire au maximum les nuisances, notamment sonores :

  • Utilisation de groupe électrogène silencieux et mise en place de bâches acoustiques autour des équipements,
  • Utilisation de gaines d’extraction d’air insonorisées,
  • Utilisation du talkie-walkie au lieu des avertisseurs sonores et suivi des émissions de bruit par sonomètre

 

Calendrier prévisionnel

/////

Ce planning des travaux est donné à titre indicatif et est susceptible d’être modifié suivant les aléas de chantier potentiels.

Installation de chantier

Du 22 au 29 mars

Précurage

Du 30 mars au 8 avril

Désamiantage des 3 adresses

D’avril à juillet

Désamiantage extérieur

Courant juillet

Curage

Courant juillet

Ecrêtage de la partie Nord du 5 Rue de Ponthieu

Courant Août

Démolition de la superstructure

Début septembre

Réfection du pignon du 7 Rue de Ponthieu

De septembre à Novembre

Préparation des sols et engazonnement de la parcelle

Courant octobre

/////